Perspectives


Combien faudrait-il d’éoliennes, et sur quelle surface faudrait-il les implanter pour couvrir la consommation d'électricité provenant du nucléaire ?
 
La plupart des promoteurs de l'industrie éolienne mettent en avant la nécessité de remplacer le nucléaire par les énergies renouvelables (ce que tout le monde partage volontiers) et se proposent de le faire par l'implantation des parcs éoliens.  Il semble donc naturel de vérifier si cette promesse peut être tenue et quelles sont ses implications pratiques.
 
Quelques simulations ont été faites à ce sujet et bien qu'elles restent indicatives, elles reflètent néanmoins une réalité incontournable : la production médiocre de l'énergie éolienne nécessite l'implantation de très nombreuses éoliennes. Les éoliennes actuelles sont beaucoup plus hautes que les autres structures (industrielles ou non) existantes, donc très visibles.
 
Un réacteur nucléaire comme celui de Mühleberg produit  3 000 GWh (2014).  Cela équivaut à plus de 900 éoliennes de type Enercon E 101 ayant un facteur de charge de 30 %, très supérieur à ce qui se réalise actuellement dans le Jura (16% pour Juvent SA en 2013). Du point de vue de l’emprise au sol, 900 éoliennes ce n’est pas rien, si on tient compte du fait qu’il en faudrait une tous les 300 mètres pour couvrir les 300 kilomètres du Jura, considéré par les promoteurs de l’industrie éolienne, comme un des lieux les plus appropriés en Suisse. Un écartement de 300 mètres entre deux éoliennes d’ailleurs insuffisant, puisqu’il faut environ 400 mètres de distance   entre deux éoliennes  pour profiter des vents. En respectant les exigences d’espace, seules 750 éoliennes pourraient donc être installées.  Les 150 éoliennes restantes devraient trouver un autre emplacement.
Tout cela pour produire les 3 000 GWh de la centrale de Mühleberg, qui ne représentent que les 11% de l'énergie nucléaire en Suisse. L'énergie nucléaire fournissant par ailleurs les 40 % de la production totale d'électricité en Suisse.
Il faudrait donc théoriquement installer 3 240 éoliennes sur une surface de crêtes quatre fois plus longue que le Jura pour produire l'équivalent d'électricité produite par le nucléaire. Tout le problème, sur un petit territoire comme la Suisse, est non seulement de trouver l'espace nécessaire à une telle implantation industrielle, mais surtout les conditions de vent permettant de faire tourner les éoliennes de telle manière qu'elles produisent l'électricité dont ont besoin les usagers. C'est-à-dire de fournir une électricité en continu et non de manière intermittente comme le vent.

Pour se rendre compte à quel point l'industrie éolienne s'attelle à une tâche insurmontable, autant d'un point de vue de la production d'électricité nécessaire que de sa livraison à l'usager, il suffit de considérer l’exemple de l’Allemagne : les 7 000 éoliennes qui y sont installées produisent à peine  1 % de la demande d’électricité.

Conclusion : à moins d'une révolution technologique qui permettrait d'exploiter le vent de manière différente, il y a peu de perspectives pour les éoliennes industrielles actuelles.
 

Mots-clés: Eolienne, Jura, Patrimoine, Paysage